​​​​​​​L’engagisme  ou travail sous contrat d’engagement Reportage réalisé Joy Banerjee


​​​​​​​L’engagisme  ou travail sous contrat d’engagement Reportage réalisé Joy Banerjee

Article
Accueil DN-A
 
| DN-A | Belles d'Âme | ​​​​​​​L’engagisme  ou travail sous contrat d’engagement Reportage réalisé Joy Banerjee  Vu 8550 fois
Article N°27502

​​​​​​​L’engagisme  ou travail sous contrat d’engagement Reportage réalisé Joy Banerjee

L'engagisme  ou travail sous contrat d?engagement Reportage réalisé Joy Banerjee
Date : Vendredi 21 avril 2023 de 19 à 23
Lieu : 2, rue Olivet,75007 Paris

Organisateurs de l'Evènement :
BELLES D'ÂME - Jennifer PELAGE 07 68 73 76 48 
GOOJHA VED PRAKASH 06 89 7516 30

Joy Banerjee - Réalisateur du Documentaire

Suzanne DRACIUS Écrivaine Conférencière Marraine de l'Association Les Belles D'ÂME
SmartRezo - Michel LECOMTE (
Smartrezo & Acteurs Locaux)


Technique : Rhold PELAGE 
Assistante Production & Réalisation: Melody PELAGE 
Photographe : Dan NGUYEN 
Editeur Premium : Smartrezo - DN-A International
Traiteur : Lyly BANGOU

Focus Local - Acteurs Locaux
Diffusé sur Smartrezo & Acteurs Locaux



Joy Banerjee présente Histoires d'Engagisme
Durée : 52 minutes
Réalisation : Joy Banerjee
Production : Petite-Terre - 2021


L?engagisme  ou travail sous contrat d?engagement est le système d?utilisation de la main-d??uvre qui prend le relai de l?esclavage suite aux abolitions de 1833-34 dans l?espace colonial britannique et de 1848 dans l?espace colonial français à La Réunion et aux Antilles.


"L'engagisme" ou "travail sous contrat d'engagement"

"L'engagisme" ou "travail sous contrat d'engagement" est une pratique historique qui a été utilisée dans les colonies françaises et britanniques dans les Caraïbes, l'océan Indien et d'autres régions du monde pendant plusieurs siècles. Cette pratique impliquait que des travailleurs étaient recrutés de force ou volontairement dans leur pays d'origine pour travailler dans les plantations et les exploitations coloniales, généralement pour une durée de plusieurs années.

Les travailleurs engagés étaient souvent des personnes pauvres ou endettées qui cherchaient à améliorer leur situation financière. Ils étaient transportés dans des conditions difficiles vers les colonies et étaient soumis à des contrats stricts qui les liaient à leur employeur.

Ces contrats comprenaient souvent des clauses restrictives qui limitaient les droits des travailleurs, tels que l'interdiction de quitter leur emploi ou leur lieu de travail sans autorisation.

L'engagisme a été largement critiqué pour sa nature coercitive et exploitative, ainsi que pour les conditions de travail difficiles et souvent dangereuses auxquelles les travailleurs étaient soumis.

De plus, les travailleurs engagés étaient souvent confrontés à des discriminations et à des violences de la part de leurs employeurs et des autorités coloniales.

Aujourd'hui, l'engagisme est considéré comme une pratique inhumaine et injuste, et il est reconnu comme une partie sombre de l'histoire coloniale.

L'engagisme dans l'océan Indien
L'engagisme dans l'océan Indien fait référence à la pratique historique d'importation de travailleurs contractuels à partir de l'Inde, de l'Afrique de l'Est et de Madagascar pour travailler dans les plantations de canne à sucre, ainsi que dans d'autres industries comme la construction navale et l'industrie du sel, dans les colonies françaises et britanniques de la région.

L'engagisme a été une pratique courante à l'île Maurice pendant la période coloniale, de 1834 à 1920. L'île Maurice était une colonie britannique qui avait une économie basée sur la production de sucre de canne. Après l'abolition de l'esclavage en 1835, il y avait une pénurie de main-d'?uvre pour travailler dans les plantations de canne à sucre. Les propriétaires de plantations ont donc commencé à recruter des travailleurs sous contrat d'engagement dans d'autres pays pour remplacer les esclaves affranchis.

La majorité des travailleurs engagés à l'île Maurice venaient de l'Inde, bien que certains venaient également de Chine et d'Afrique de l'Est.

Les travailleurs engagés étaient recrutés dans leur pays d'origine par des agents de recrutement et étaient transportés à l'île Maurice dans des conditions difficiles. Ils étaient soumis à des contrats de cinq ans et travaillaient souvent de longues heures dans des conditions dangereuses et insalubres.

Les travailleurs engagés étaient souvent confrontés à des conditions de travail difficiles et à des discriminations de la part de leurs employeurs et des autorités coloniales.

De plus, les contrats d'engagement contenaient souvent des clauses restrictives qui limitaient les droits des travailleurs, tels que l'interdiction de quitter leur emploi ou leur lieu de travail sans autorisation.

L'engagisme a finalement été aboli à l'île Maurice en 1920, à la suite de pressions exercées par les travailleurs engagés et les mouvements sociaux. Aujourd'hui, l'engagisme est considéré comme une pratique inhumaine et injuste, et il est reconnu comme une partie sombre de l'histoire coloniale de l'île Maurice.

 

L'engagisme à la Réunion

L'engagisme a commencé dans les années 1820 lorsque la France a importé des travailleurs indiens à l'île de la Réunion pour remplacer les esclaves africains après l'abolition de l'esclavage en 1848. D'autres colonies de la région ont suivi l'exemple de la Réunion et ont commencé à importer des travailleurs engagés, principalement de l'Inde, mais aussi de l'Afrique de l'Est et de Madagascar.

Les travailleurs engagés étaient soumis à des contrats stricts qui les liaient à leur employeur pour une période déterminée, généralement cinq ans.

Les conditions de travail étaient souvent difficiles, avec des journées de travail de 10 à 12 heures dans des environnements dangereux et insalubres.

Les travailleurs étaient également confrontés à des discriminations et à des abus de la part de leurs employeurs et des autorités coloniales.

L'engagisme a finalement été aboli dans la région au cours de la seconde moitié du 20ème siècle, avec l'Inde mettant fin à la pratique en 1917, la Réunion en 1921, Madagascar en 1925 et Maurice en 1929.

???????Aujourd'hui, l'engagisme est reconnu comme une pratique inhumaine et exploitative, et il est considéré comme une partie sombre de l'histoire coloniale de la région.


Réalisateur : Joy Banerjee
Courriel :joybanerjee@wanadoo.fr

Joy Banerjee
Joy Banerjee a 63 ans. Il est journaliste caméraman à France 3. A tourné de nombreux reportages ou magazines en France et à l?étranger  pour France télévisions. A réalisé plusieurs documentaires au Bengale occidental et au Bangladesh (Les Ombres du Bengale,  Shantiniketan, un voyage en utopieRouge Bengale, Balade avec Sakti, ?) 
 




Partenaire de Smartrezo

Le Concept des Portraits de Belles d'Âmes

UN MÉDIA 100% DIGITAL DÉDIÉ AUX FEMMES

 

Le Projet Belles d'Âme est né d'une volonté militante de mettre en valeur l'excellence féminine dans un contexte où les politiques publiques peinent à faire valoir "l'égalité réelle" entre les femmes et les hommes dans la société.
Les stéréotypes et clichés dévalorisants, en particulier envers les femmes des Outre-mer et plus généralement envers les femmes des tous les ailleurs, continuent hélas de prospérer.


Belles d'Âme entend apporter sa contribution pour faire évoluer les mentalités et lutter contre les "réflexes défavorables" sur la place de la femme dans la société, et au sein de l'espace public.

C'est sur cette idée qu'est né Belles d'Âme, un média majeur 100% digital visant à faire émerger, et mettre en exposition les femmes qui réussissent dans leur domaine et peuvent inspirer et susciter des vocations.
 


 * Pour commander votre  portrait personnalisé  

Vous êtes chef(fe) d'entreprise, Responsable de communication, ou d'association homme ou femme ?
Vous souhaitez communiquer pour plus de proximité envers votre cible, véhiculer  une image positive de votre entreprise, de votre marque ou valoriser votre parcours personnel ou professionnel, à destination de vos clients ou de vos partenaires ?

Une équipe de spécialistes professionnels  de l'image  se feront un  plaisir de répondre à vos attentes
Belles d'Âmes se tient à votre disposition  pour la réalisation de votre portrait dans notre nouvel espace "Fenêtre sur cour" situé à  Neuilly sur seine.
Affichez votre potentiel l'Equipe de Belles d'Âmes vous ferons briller de mille feux.

Jennifer PELAGE présidente de l'Association Belles D'AME

 

Révélez votre potentiel Des aujourd'hui, décidez de prendre le lead sur votre visibilité 


*La visibilité des dirigeantes est un des leviers concurrentiels déterminant en termes de positionnement, succès et leadership. 
 
** Vous savez  qu'être visible est essentiel cependant la peur de vous mettre en avant vous freine régulièrement, et entraîne la confusion dans votre manière de communiquer alors qu'il ne s'agit pas de parler de vous mais  de partager votre vision, vos idées, votre posture, en incarant votre image de marque.

Alors dès aujourd'hui, décidez de prendre le lead sur votre visibilite contactez le studio Fenêtre sur cour, qui vous fera briller de  mille feux avec ses équipes professionnels de l'image vous serez mise à l'honneur et en lumière .

Sur l'ensemble de nos réseaux partenaires @trotters TV disponible sur la canal box by canal+  plus de + Smartrezo, vous établirez ainsi un  impact positif sur votre entourage 



 * Pour commander votre  portrait personnalisé  

veuillez envoyer une demande par mail ou de contacter l'Association aux coordonnées suivantes :
contact.bellesdames@gmail.com
07 68 73 76 48
 

Adresses

  • Bureau : 18, Rue Pierret 92200 Neuilly sur seine
    Le site "www.bellesdames.com" est un média majeur consacré ainsi à la valorisation des femmes des Outremer et de tous les ailleurs, qui se distinguent par leur parcours remarquable.

 

Média Réseau Social : Smartrezo par Michel LECOMTE


LIENS DE NOS MAGAZINES EN LIGNES :

SMARTREZO DN-A INTERNATIONAL : https://www.tvlocale.fr/dn-a/tv.html

Atteindre une Souveraineté Numérique Française et également Européenne face aux GAFAM et BATX doit être la priorité pour tous.

 

Le Défi : atteindre une Souveraineté Numérique Globale non limitée aux données personnelles ou stratégiques...

  • Données personnelles
  • Données stratégiques 
  • Données de navigation sur Internet
  • Adapter le e-commerce au local afin de protéger les commerces de proximité
  • Ne plus mettre de balises de traçage ou de mesure de trafic sur les sites Internet
  • Réussir ensemble à changer les usages des internautes, qui en restant sur les réseaux sociaux traditionnels américains sont sollicités par les publicités ciblées qui tuent les commerces de proximité.
  • Savoir réunir tous les acteurs du numérique français sur Smartrezo afin de proposer leurs solutions alternatives au plus grand nombre
  • Quitter "l'entre-soi" imposé par les algorithmes des plateformes des GAFAM
  • Arrêter de faire chacun de son coté, car cette division fait le jeu des géants d'Internet.


Analyse expertisé par DIGNILOG
https://dignilog.com/fsites.php?rechercher=Smartrezo&ok=OK
Découvrez les sites tiers qui se cachent derrière les pages Web que vous visitez, et leurs activités de publicité ciblée. Site destiné aux usagers.


Smartrezo est un réseau social qui souhaite s'enraciner au sein des territoires. Il s'inscrit dans une conception "anti GAFAM" et en dénonce le modèle économique. Ceci a pour corollaire d'attacher une importance particulière à l'absence de tout traçage de l'utilisateur en dehors des besoins techniques. Ainsi, aucun site tiers (hormis le site localetv, associée au réseau social, également sans traceurs) n'est en lien avec Smartrezo, qui est du reste l'un des rares sites à sensibiliser l'utilisateur sur les risques liés à l'utilisation de boutons applicatifs d'autres RS dans sa politique de confidentialité. A saluer!

Vous le savez certainement, les sites Web qui collectent un grand nombre de nos données personnelles sont très nombreux sur Internet. Bien que la plupart des Internautes le sachent, l'ampleur et la profondeur du phénomène sont, en revanche, peut-être moins connu
Lorsqu'on est sur son portable, on n'a pas forcément envie de perdre trop de temps à examiner d'interminables CGU ou fenêtres de consentement.

Les publicistes le savent et exploitent cette faiblesse. C'est ainsi que de nombreux sites dont nous ne soupçonnons même pas l'existence recueillent nos données et nos comportements sur la toile.

Nos Clients: - Institutionnels - Mairies - Communautés de Communes - Conseils Départementaux - Conseils Régionaux - Entreprises - Associations 

 

Média Partenaire - Premium Editeur: 
Editorial : DNA - International 
Production : Jam Waxx par Charles JACKOTIN 
Caméraman : Charles JACKOTIN 
Photographe : Dan NGUYEN  


LIENS DE NOS MAGAZINES EN LIGNES :
Media : DN-A INTERNATIONAL
SMARTREZO DN-A INTERNATIONAL : https://www.tvlocale.fr/dn-a/tv.html

DN-AFRICA.COM https://www.dn-africa.com



DANIEL NGUYEN ANH TUAN

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...